Portrait_of_Isabella_Parasole_-_Teatro_delle_Nobili_et_Virtuose_DonneElisabetta Parasole, dont le père n’est pas clairement identifié, grandit dans un couvent romain qui accueillait les filles de prostituées et les orphelines. On situe sa naissance autour de 1580 à Bergame. En 1593, elle épousa le peintre veuf Rosato Parasole avec lequel elle eut cinq enfants. Les deux frères Parasole étaient des artistes et ils enseignèrent la peinture et la gravure sur bois à leurs épouses respectives, ce qui explique d’Elisabetta est souvent confondue avec sa belle-sœur Girolama elle-même graveuse. Elisabetta eut l’ingénieuse idée d’allier la pratique artistique de la gravure – pratique somme toute plutôt masculine à l’époque – au travail féminin de la dentelle et de la broderie qu’elle pratiquait à longueur de journée au couvent. Elle dessina les modèles en dentelle avant de les graver et de les rassembler dans un ouvrage, Teatro delle nobili et virtuose donne, en 1616. Cet ouvrage est dédié à Elisabeth de Bourbon, princesse d’Espagne, dans lequel elle écrit vouloir imiter Arachné. Cet ouvrage n’est ni le premier ni le dernier, il y en eut d’autres du même acabit. Cette alliance entre production artistique et éditoriale lui valut une reconnaissance à Rome et à Venise où la dentelle était un art prisé, puis en France par le fait qu’elle mette en lumière une pratique industrieuse et par conséquent un savoir-faire remarquable. Elle mourut en 1617.

 

tumblr_mt1a6t3TIx1rpgpe2o1_r1_1280