Roberto Ferrucci est un écrivain-journaliste itinérant. Natif d’une ville atypique, Venise, il éprouve le besoin de (re)construire des identités citadines à travers le prisme de l’Histoire et de l’actualité. Toutefois, l’ossature de la grande histoire ne saurait se décharner des récits des êtres qui la bâtissent quotidiennement. La ville – Venise, Gênes, Saint-Nazaire, Marseille – est la seconde peau de l’écrivain qui vit les événements et les retranscrit de manière instantanée par l’écriture et le visuel en « postant » ses photos. Roberto Ferrucci entretient le lien franco-italien et, comme s’il était toujours à la recherche d’un port d’attache, il narre les événements au fil de l’eau et sur le fil du rasoir. Dans un ouvurlrage consacré à la littérature contemporaine italienne, il entre dans la catégorie des « realvisceralisti », ceux qui racontent de l’intérieur. Il alterne réalité et fiction : il est présent en tant que journaliste, il publie en tant qu’écrivain. Ainsi, les heurts du G8 à Gênes sont retranscrits dans Cosa Cambia de manière « vériste » sur la forme, mais dont la trame est pure fiction. Attrezzatissimo, il utilise toutes les technologies à sa portée et éprouve le besoin « viscéral » d’être connecté au monde en permanence. En résidence à Saint-Nazaire ou à Marseille, il analyse la ville, l’activité portuaire et tente de déconstruire les stéréotypes à travers un récit à la fois réaliste et poétique.

 

Actes du colloque Le nuove forme dell'impegno letterario in Italia, a cura di Federica Lorenzi e Lia Perrone, 2015, Ravenna, Giorgio Pozzi Editore, pp. 159-170.

moi

"Roberto Ferrucci chi è?", si domandò Sabina Ciuffini nel film Sabina e i '70... Roberto Ferrucci è nato a Venezia (Marghera) nel 1960. Nel 1993 ha pubblicato il suo primo romanzo Jean-Philippe Terra rossa (Transeuropa). Nel settembre del 1999 da Marsilio è uscito il libro Giocando a pallone sull'acqua (Premio Speciale Coni Letteratura 2000; Premio Selezione Bancarella 2000).

http://www.robertoferrucci.com