Le Rendez-vous des écrivains de La Baule s'est déroulé les 24, 25 et 26 octobre derniers en présence de l'écrivaine Amélie Nothomb et de l'académicienne Danièle Sallenave que j'ai rencontrées pour mon plus grand bonheur. Ces échanges, riches tant sur le plan intellectuel qu'humain, ont permis de présenter deux ouvrages dont le contenu et l'objectif sembleraient à première vue diamétralement opposés, mais dont le point de fuite serait l'appréciation et la dégustation de grands crus.

9782226258311g

Pétronille (Albin Michel, 2014) d'Amélie Nothomb dans lequel l'auteure-personnage recherche une « convigne » qu'elle trouve en la personne de Pétronille, écrivaine incomprise de sa famille. Amélie Nothomb s'est entretenue avec Stéphane Hoffmann, autour de la désormais rituelle coupe de champagne. Si les thématiques chères à Amélie Nothomb ­–le champagne, l'écriture, l'élégance des chapeaux et de la fraise (accessoire de l'époque renaissante) ­ – ont été passées en revue, nous avons surtout pu découvrir une personne authentique, sensible et dotée d'un humour subtil. Dans un registre différent, Danièle Sallenave a évoqué son intérêt pour la Loire, son terroir, ses gens, son patrimoine, son histoire. L’occasion de citer le festival « Terres à vins, terres à livres » qui a lieu chaque année en septembre à Savennières http://www.festival-savennieres.fr/.

Daniele-Sallenave-La-Loire-c-est-la-France-!_reference

Dans son Dictionnaire amoureux de la Loire (Plon, 2014), elle privilégie l’anecdote à l’origine de nombreux faits historiques. Elle rend hommage aux femmes qui travaillaient de leurs mains : les laveuses (plus élégamment appelées lavandières) et les récolteuses de chanvre, sorte de Bella ciao ligérien faisant écho au film italien Riz amer (1949) de Giuseppe De Santis avec Silvana Mangano.